Fabriquer ses produits ménagers avec Ateliers DIY

par Les Marottes

Avec son énorme sac sur le dos voici qu’apparaît sur le pas de ma porte Cathy, une jeune femme souriante et dynamique

C’est en toute simplicité que nous nous présentons. Avant de démarrer l’atelier elle s’attèle à préparer l’espace de travail et désinfecter le matériel. Tout en discutant, telle Marie Poppins, la voilà sortant de son sac tout un tas de matériel, flacons, bouteilles, huiles, poudres, balance, serviettes, une planche avec des clous, des fruits, de vieilles chaussettes, il y a même un fer à repasser… Cet atelier s’annonce aussi intéressant que surprenant !

Après avoir étendu une nappe pour protéger la table des éventuelles projections de nos concoctions, elle nous décrit les différents projets que nous allons réaliser. Aujourd’hui ce sera lessive, adoucissant, tawashi, bee wrap, cake vaisselle et pierre d’argile.

On a du pain sur la planche !

Avant de commencer elle nous tend de jolis stylos à paillettes pour remplir un petit questionnaire spécifiant nos éventuelles allergies ou contre-indications

Si la personne est enceinte ou allergique à certains produits on peut adapter les recettes. De même, si elle est vegan je remplace la cire d’abeille par la cire de riz. Tout est adaptable à chaque fois

Tout est prêt nous pouvons démarrer l’atelier !

Fabriquer sa lessive au savon de Marseille avec Ateliers DIY sur lesmarottes.fr
Fabriquer son assouplissant avec Ateliers DIY sur lesmarottes.fr
Fabriquer un Bee wrap avec Ateliers DIY sur lesmarottes.fr
Fabriquer un cake vaisselle avec Ateliers DIY sur lesmarottes.fr

Elle dispose devant nous les fiches détaillant chaque projet, que nous pourrons conserver afin de reproduire les recettes. Etape par étape, Cathy nous accompagne et nous conseille avec bienveillance. C’est dans une ambiance détendue que nous nous mettons à râper le vrai savon de Marseille. Il nous sera utile pour créer notre lessive.

 

S’il est blanc ce n’est pas le vrai savon de Marseille car il contient de l’huile de Palme. Le véritable est uniquement confectionné avec de l’huile d’olive, il est toujours vert

 

Petit plus sur notre fiche, deux autres recettes nous sont offertes. Une fois tous les ingrédients mélangés nous versons le liquide dans une bouteille, de récup évidemment, pour la laisser refroidir. Cathy nous a imprimé de jolies étiquettes que nous appliquerons sur nos bouteilles avec une colle faite maison à base de farine, idéale pour être décollée plus tard et pour réutiliser le contenant pour d’autres mixtures.

Pas du tout avare d’explications, à chaque utilisation de produit, elle nous éclaire sur sa composition, ses spécificités mais également sur son utilisation dans d’autres recettes, où se le procurer et à quel prix.

Pas de place au superflu et surtout dire « non » à l’inutile voilà comment Cathy mène ses ateliers, dans un esprit récup et zéro déchet.

 

Je ne vends pas de produits donc justement je n’ai aucun intérêt à vous dire de mettre par exemple des huiles essentielles dans la lessive alors que ce n’est pas utile

 

Elle nous donne maintenant une bouteille et des fruits. Hum… un rhum arrangé ? Ce n’était pas prévu ? Mais non évidemment c’est pour notre adoucissant ! Une recette simple et efficace et surtout écologique.

Les recettes s’enchaînent tandis que grandit notre satisfaction de réaliser des produits bons pour notre santé et pour la planète.

Encore une curiosité, une planche à clous ! Est-ce une initiation pour devenir fakir ?

Nous n’avons rien signé dans le formulaire à ce propos. Et voici qu’elle nous tend ses vieilles chaussettes … étrange …

Vous avez deviné ? C’est au tour du tuto tawashi, vous connaissez ?

D’origine japonaise, c’est une éponge tissée ou tricotée avec de vieux vêtements, d’où les fameuses chaussettes. C’est ludique, zéro déchet et économique.

Nous ne voyons pas le temps passer, au fil des activités nos réalisations s’accumulent sur le plan travail.

Mais pourquoi le fer à repasser me demanderez-vous ? Pour confectionner nos bee wrap bien sûr ! Quelques tissus de récup, un peu de cire et voici que le textile devient rigide et imperméable. Il remplacera l’aluminium et en plus c’est beaucoup plus joli, un coup d’éponge et on peut le réutiliser indéfiniment.

On termine par le cake vaisselle et la pierre d’argile, une agréable odeur d’agrume se dégage quand nous versons les huiles essentielles dans nos préparations. Il faudra les laisser sécher avant la première utilisation.

Après avoir fait la vaisselle il est déjà temps de tout remballer. Nous avons passé une excellente après-midi, un moment agréable en compagnie de Cathy. On a appris énormément de choses et manipulé tous les ingrédients avec plaisir. Toujours sous l’œil attentif de Cathy, elle nous a donné envie d’aller plus loin et de poursuivre notre aventure du zéro déchet.

Qui se cache derrière Ateliers DIY

Ancienne attachée de presse pour de grandes marques internationales, d’abord à Paris, puis à Lille, Cathy a un jour décidé de quitter le monde difficile – et parfois même cruel – de la communication. 

Je souhaitais me concentrer sur des choses plus réelles, centrées sur l’humain, en accord avec mon mode de pensée et ma manière de vivre

Sorte de touche à tout depuis sa plus tendre enfance, elle fabrique, teste et expérimente :

Moi ce qui m’intéresse c’est de détourner des objets et d’en faire d’autres choses utiles, ça a toujours était ma grande passion

C’est grâce à un ancien colocataire qu’elle a commencé à faire ses premiers ateliers il y a quelques années

Il m’a offert mon premier stage de saponification à froid avec obligation de redistribuer mon savoir. C’est comme ça que j’ai commencé mes premiers ateliers auprès de mes potes. Et puisque je savais aussi faire de la lessive, des bombes de bain, récolter de l’aloé vera, faire des éléments de déco… je les leur ai également enseigné. 

Les retours étaient bons, ses amis l’ont encouragé à poursuivre c’est comme ça qu’elle s’est lancée, le premier août 2017

Cathy d'Atelier DIY - lesmarottes.fr

Ateliers à domicile

Cathy a démarré son activité en donnant des ateliers à domicile car prendre un local coûtait trop cher. Finalement c’est une formule qu’elle apprécie particulièrement.

C’est ce créneau que je souhaite, j’aime le contact humain, la démarche de venir chez les gens et d’avoir une relation un peu privilégiée. De leur montrer qu’à la maison, dans leur propre cuisine, avec ce qu’ils ont déjà dans les placards, on arrive à faire des tablettes lave-vaisselle ou de la lessive… A faire plein de choses !

Elle se déplace principalement en vélo ou en transport en commun. Si le lieu de rendez-vous demande de prendre la voiture, elle facturera des frais de déplacement qui permettent simplement de couvrir les frais d’essence.

Choix des produits

Dans la mesure du possible, Cathy privilégie les produits bio et locaux. Mais la fabrication de produits maison s’adapte à toute les bourses.

Certains n’ont pas d’argent et c’est pour ça qu’ils veulent apprendre à faire eux-mêmes. Il y en a certains qui ne consomment que bio ce qui est très bien mais qui coûte un peu plus cher et d’autres veulent faire du haut de gamme, dans ce cas là ils auront à cœur d’utiliser des produits très très purs et donc beaucoup plus onéreux.

C’est avant tout un choix personnel qui demande surtout du temps et de la conviction, c’est dans cette démarche que Cathy se déplace à domicile.

Les différents ateliers

Elle propose principalement trois types d’ateliers :

  • la cosmétique : au sens large (mais pas de maquillage) shampoing, savon, bombe de bain, chantilly pour le corps,  gel douche, déodorant, dentifrice, bombe de bain, baume à lèvre, vernis à ongles, shamp’barbe, sels de bain, bougie de massage… Les classiques du quotidien sans superflu
  • l’entretien de la maison : Tablettes lave-vaisselle, cubes WC, cake vaisselle, liquide vaisselle, lessive, adoucissant, tawashi, bee wrap, pierre d’argile, bougie d’ambiance… Le nécessaire pour nettoyer sa maison avec un minimum de produits et un maximum d’efficacité.
  • brico déco : guirlande lumineuse, travaux manuels, initiation au tricotin…

Les thématiques abordées sont plutôt destinées à des adultes, les produits manipulés ne sont pas toujours adaptés aux enfants. Mais il arrive parfois que Cathy anime des initiations ou des sensibilisations à l’écologie auprès d’un public plus jeune. Dans ce cas, elle adapte l’atelier pour limiter les manipulations et privilégier l’échange ou le côté ludique.

Avec les plus jeunes, on peut faire par exemple un savon “melt and pour”, c’est un savon glycériné transparent dans lequel on va venir mettre un petit jouet, un Playmobil ou un Lego. Le but est d’inciter les enfants à se laver les mains après être allé aux toilettes. Plus ils se lavent les mains et plus vite ils ont le jouet.

Nombre de personnes

Que vous soyez seul ou cinquante, ce n’est pas un soucis pour Cathy.

Tout dépend de la surface de votre habitation, la taille de la table et de la cuisine.

On pourrait être 50 dans un château, ou alors deux dans un petit appartement. L’important c’est que chacun puisse évoluer en sécurité.

Tarifs

Comptez entre 10 et 55 € pour les ateliers classiques. Pour les atelier plus spécifiques, comme la décoration, le tarif sera fixé selon les demandes.

Laissez-vous tenter !

Si vous souhaitez contacter Cathy vous pouvez le faire via son site : ateliersdiy.fr

Je vous invite également à suivre son actualité sur Facebook 

Vous aimerez certainement ceci :

Laissez un commentaire

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Accepter En savoir plus

Politique de confidentialité et cookies