Visite au salon international des Métiers d’Art

par Les Marottes

Les  9, 10 et 11 novembre derniers se déroulait la quatrième édition du Salon International des Métiers d’art. Si vous avez manqué le rendez-vous, je vous invite à lire cet article pour une petite visite guidée.

C’est au Stade Bollaert-Delelis de Lens que l’Institut des Métiers d’Art et du Patrimoine a convié curieux et passionnés à découvrir la qualité et la créativité des Métiers d’art.

Avec plus de 20 000 visiteurs l’année dernière, le salon s’est imposé comme le rendez-vous incontournable pour les professionnels et le grand public.

Cette année encore, c’est sur 3 étages et 5000 m2 qu’ont été présentés 8 pays, 54 métiers et 150 participants d’exception.

Le premier niveau était dédié à la mode et ses accessoires, thématique phare de cette édition 2018, proposant des expositions de jeunes créateurs, de lingerie ancienne, démonstrations, déambulations, robes florales et mises en scène.

Nous commençons la visite par Fine & Ly Chapeaux et sa créatrice Delphine Leducq. Sa passion pour les chapeaux lui a été transmise par sa mère, elle exerce le métier de modiste. En 2017 elle a ouvert sa boutique/atelier sur Marcq en Baroeul où vous pouvez découvrir son travail.

Nous sommes ensuite attiré par l’élégance des robes de mariée de Céline Fourmaintraux. Elle propose à toutes les femmes des créations Couture, uniques et sur-mesure, pour toutes les occasions festives ou événements particuliers.

C’est sur un stand haut en couleur que nous nous arrêtons maintenant pour admirer les créations de Sophie Cornille à la fois actrice et créatrice de sacs sous la marque Saturnin. Formée aux compagnons du devoir, elle a d’abord travaillé le cuir pour créer sac à main, ceinture, portefeuille, sacoche et porte-monnaie.

Mais c’est lorsqu’une amie vegan lui demande de créer un sac sans matière animale qu’elle commence à travailler le liège. Certains sacs sont entièrement cousus main de façon traditionnelle. Même les doublures en tissu sont pour la plupart, dessinées par un plasticien Frédéric Tourard. Vous pouvez retrouver toute la collection chez Artigance, site de vente en ligne et Boutique-Atelier à Lille.

Juste en face, nous nous attardons sur les jolies créations d’un couple franco-japonais de designers et architectes d’intérieurs. Ensemble, ils ont fondés CHARCOAL ESKIMEIT, une marque dédiée à l’art traditionnel du charbon de bois japonais Binchotan. Sur leur stand est présentée une collection de bijoux réalisés à partir des branches de charbon Binchotan de la région de Kishu, au Japon. Issu de l’arbre Ubamegashi (chêne de Holm) très dur, fibreux et tortueux, chaque modèle est unique, dessinée par la nature. Le charbon utilisé est écologique et respectueux de l’environnement. Tous les modèles sont conçus, polis à la main et réalisés dans leur atelier près de Paris.  

Un peu plus loin nous découvrons l’Atelier Nathalie Coutereau qui crée des cols en revisitant la cravate en soie. Destinés aux femmes comme aux hommes, ces accessoires de mode sont fabriqués à partir de cravates vintage. Dans son atelier quimpérois, Nathalie peut travailler à la commande avec des cravates ayant appartenu à un père, un mari, pour en faire un accessoire unique.

C’est maintenant une invitation au voyage qui s’offre devant nous, mariant imprimés fleuris et tissages de l’Inde aux velours soyeux, des broderies d’Ouzbékistan et aux lainages bouclés rappelant les traditionnels costumes Mongols. Zazakel et sa collection de vêtements pour femme mixe les cultures. La créatrice assemble les tissus et matières chinées ou sélectionnées avec passion auprès d’artisans du monde pour confectionner des pièces uniques ou en petites séries

Vous pouvez également découvrir son travail au Grand Bassin à Roubaix.

A deux pas nous faisons la rencontre d’une jeune femme en train de tresser un bracelet. Un travail de patience et de minutie pour MAWEN, une marque de bijoux, coiffes et ornements brodés où douceur et délicatesse se mêlent. Notre curiosité est piquée lorsque nous découvrons que ces ravissantes créations sont réalisées à partir de cuir de poisson, une créatrice audacieuse qui n’hésite pas à surprendre avec un sautoir brodé sur champignon !

Les stands se succèdent et invitent à la contemplation, la curiosité, l’admiration pour toutes ces réalisations exposées. Parfois délicates ou minutieuses, impressionnantes ou complexes, on en prend plein les yeux.

C’est dans un espace chaleureux que nous arrivons où coussins et fauteuils brodés main s’exposent dans un style rétro-moderne. Confectionnés dans la tradition des Métiers d’Art, par Laurence Delvart créatrice de Au Bon Détail, ils sont réalisées en série limitée ou sur mesure, dont certaines avec des tissus anciens et uniques. Au bon Détail est également une agence de décoration proposant un accompagnement personnalisé pour la conception de votre intérieur que vous soyez particulier ou professionnel.

Lumière tamisée, lignes courbes et matière brut, c’est avec émerveillement que nous contemplons maintenant le travail de Marie-Anne Thieffry, sculptrice de carton, diplômée en architecture intérieure. La créatrice découpe et entortille le carton pour donner vie à des luminaires et sculptures empreint de légèreté et de poésie.

Chaque pas nous mènent de savoir-faire en savoir-faire, étage après étage c’est avec plaisir que nous allons à la rencontre de professionnels passionnés pour découvrir leurs métiers.  Impossible de tous les citer, difficile de choisir entre tous ces artisans talentueux.

Qu’ils soient coutelier d’art, bijoutier, tourneur sur bois, souffleur de verre, créatrice haute couture, photographe, céramiste, brodeuse, tapissière, maroquinier, mosaiste, styliste, ferronnier, sculpteur, porcelainier, graveur, couturier, artisan verrier, dentellière, pâtissier chocolatier, modiste, relieur, joaillier, designer, restaurateur de meubles, luthier, ébéniste, feutrière ou encore tabletier… ils possèdent tous un véritable savoir-faire.

Souvent complexes, parfois inédits, leurs métiers sont exceptionnels. Ils subliment ou imaginent des pièces uniques «à la croisée du beau et de l’utile » SIMA

C’est avec plaisir que nous les retrouverons l’année prochaine pour la cinquième édition du salon.

Si l’article vous a plu je vous invite à liker la page de l’IMAP, Institut des Métiers d’Art et du Patrimoine, pour ne pas rater la prochaine édition !

Vous pouvez également retrouver la liste de tous les exposant de l’édition 2018 sur le site du salon international des métiers d’art

Laissez un commentaire

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Accepter En savoir plus

Politique de confidentialité et cookies